Vous venez d'entrer dans le site de

Nota bene :

Dans toutes les rubriques, cliquez gauche sur les documents et photos pour les visionner dans leur intégralité. Pensez également à faire dérouler la molette vers le bas, un message peut en cacher un autre !

Soyez les bienvenus et bonne lecture à tous !

"On ne vit qu'une seule fois ... alors fait ce qui te rend heureux et entoure toi des personnes qui te font sourire"  (toutefois quand le confinement sera terminé !)

Connaissez-vous le slam de Narcisse ? A savourer !

Cliquez sur le texte pour l'agrandir !

Commentaires sur le voyage à l'intention de tous les membres de BLC

Balade au Guatemala

"Holà! Aïe Aïe Aïe! Oui donc!" Margarita, notre guide, nous accueille à l'aéroport de Guatemala city avec un large sourire qui ne la quittera pas tout au long de notre beau voyage, dont nous ne garderons tous que les bons souvenirs. Les habitudes locales sont vite acquises : se méfier de l'eau du robinet non potable, jeter le papier toilette dans la corbeille... et respecter les panneaux interdisant le port d'arme dans les lieux publics. En car, en bateau ou à pied, sous le soleil ou sous la pluie battante, nous découvrons un pays d'une grande diversité et tout en contraste. Diversité des paysages (hauts plateaux, montagnes et volcans parfois encore fumants, lacs et rivières, forêts vierges et cultures...), diversité de la flore et des arbres, diversité de la faune (oiseaux du perroquet au vautour, singes, crocodiles, serpent...et moustiques). Diversité de la population avec des origines, des dialectes et des couleurs de peau et de  vêtements typiques différents. Contraste d'une nature luxuriante mais polluée de déchets en tout genre, contraste de la pauvreté des gens avec le luxe de nos hôtels. Mais une population accueillante et fière de la richesse de son passé et de ses traditions, un pays exubérant par la richesse des couleurs des tissus, des légumes et des fruits. Que d'émotions lors de ce voyage ! Emotions lors de la visite des imposantes cités mayas malheureusement envahies par la végétation. Nous découvrons, de stèles sculptées en temples vertigineux, les secrets de la culture maya : les dieux du supra et de l'infra-monde, les rites sacrificiels... le calendrier et les mathématiques au cours d'une trés joyeuse leçon ! Emotions encore lors de la visite surprise d'une école perdue dans la jungle au bord du fleuve Rio Dulce. Les longs trajets en car sur des routes tortueuses, accidentées et embouteillées, habilement maitrisées par notre formidable chauffeur Omar, n'entament en rien la bonne humeur du groupe grâce à de sympathiques animations : chorale, histoires drôles, dégustation de rhum local et de bananes, décryptage individuel de l'astrologie maya par Margarita. Et pour clore notre voyage, une excursion imprévue jusqu'à Mexico avec passage rocambolesque de la frontière guatémaltèque, visite improvisée des villes de San Cristobal, Vera Cruz et Puebla et mini-croisère sur le fleuve Grijalva. Le retour à Madrid puis Marseille est semé d'embûches et fatigant, mais le groupe trés solidaire arrive à bon port grâce au dévouement sans limite de notre bienveillante Jeannine en collaboration avec son fidèle co-équipier, Guy de l’agence Aloha.

Nous souhaitons au second groupe en partance pour le Guatemala, un voyage aussi passionnant et magnifique...mais plus serein.  Jacqueline L.

Balade au Guatemala (bis)

Ainsi, poussés par le désir d'aborder un autre pôle de l'expérience humaine, nous embarquâmes, un jour de mars, vers ces terres mayas. Venus de la lointaine Sibérie, des peuples firent halte dans cette région de la Méso-Amérique. Une civilisation s'appréhende par ce qu'elle est et par ce qu'elle n'est pas. Ignorant la roue, les animaux de trait, les métaux, ils cultivèrent le maïs, construisirent des pyramides, vénérèrent le soleil, la lune, interrogeant inlassablement le cosmos pour prévoir les moissons, tenter de maîtriser le temps et participer à la stabilité du monde, devenant des maîtres en astronomie, en calcul mathématique, en architecture, en art et édifiant un système d'écriture. Enfin leur temps n'est pas le nôtre : inspiré des saisons, cyclique, il notifie un rapport différent de nôtre monde linéaire. Nous allâmes ainsi, merveilleusement abreuvé de connaissance par notre guide Margarita, commençant par Copán (Honduras) et ses escaliers de hiéroglyphes. Puis ce fut Quirigua, ses immenses stèles, et Puerto Barrios sur la côte atlantique. De là, en bateau,  nous découvrîmes l'embouchure du lac à Livingston à la rencontre du peuple " Garifuna ",  descendants d'esclaves noirs ayant fuis les plantations. Puis poursuivant notre périple nous accostâmes en un restaurant y déguster des poissons à la chair tendre et savoureuse avant de poursuivre sur le Rio Dulce et ses gorges et le lac d'Yzabal. Reprenant le car,  de nuit nous arrivâmes à Tikal. Au matin se dévoila ce site monumental, l'essence même du génie Maya où tout fut choc puis émerveillement. Le lendemain Cobán pour visiter en pleine jungle, Sayaxché et Ceibal, atteints en bateau. Le lendemain Guatemala Ciudad, son musée et arrivée à Antigua. Le lendemain soir arrivée au lac Atitlan. Face à cette beauté on peut s’autoriser à  y venir déposer, sans amertume, les derniers jours d’une vie… Le lendemain visite du formidable marché à Chichicastelnango tout en couleurs et en authenticité. Puis l'actualité nous rattrapa et nous dûmes nous exfiltrer vers le Mexique, faisant nos adieux émus à la généreuse Margarita. Épaulés par un autre guide, à la faconde bienveillante, nous traversâmes une terre nouvelle, le Mexique (Chiapas, Vera Cruz, Puebla et Mexico). S'accommodant de l'incertitude et s'enrichissant de l’inattendu  nous nous frottâmes, en passant, à ce peuple en contraste et si profond. A l'aéroport nous réalisâmes que sans la chaude unité qui nous avait, sans défaillir, toutes et tous reliés, ce voyage au bout de ces êtres d’un passé tellement présent, n'aurait été rien. Jeannine et Jean Paul furent à l'acmé de leur dévouement et compétence en nous permettant de regagner nos terres où des épreuves nous attendaient de pied ferme.

Mais nous savons que dorénavant, nos jours, comme nos nuits, seront pour toujours emplies de rêves mystiques. Christian B.

 

Déroulement du retour du Guatemala illustré par Jeannine

Veuillez cliquer ci-dessous pour en prendre connaissance ! Quelques photos en rubrique “Photos Voyages”

A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle

Pour nous mettre en adéquation avec les prérogatives gouvernementales dans la lutte contre la propagation du coronavirus, nous avons pris la décision de cesser toutes les activités de BLC et de fermer pour un temps indéterminé l'ECOLE de NARON. En effet, nous sommes une population de séniors particulièrement exposés et nous invitons tous les chefs d'ateliers à faire part de cette décision à leurs nombreux adhérents. C'est une mesure exceptionnelle, mais vous le comprendrez, qui s'avère malheureusement inéluctable. Au plaisir de tous nous retrouver rapidement dans un environnement apaisé.

Le Bureau de BLC

Exposition de l'atelier Peinture à la Maison Tholosan

Le mardi 3 mars s'est déroulé à la Maison Tholosan, le vernissage de l'exposition proposée par l'atelier peinture de BLC. Toutes les oeuvres des élèves de Bernard Thiebaut resteront visibles jusqu'au 6 avril. Quelques images de la manifestation en rubrique “Photos” : onglet “Evènementiel”.

Conférences

Ce lundi 2 mars, l'atelier “conférences” nous a proposé une découverte de l'impression 3D ou “fabrication additive”. Avec une démonstration en direct de fabrication d'objets et des commentaires avisés, Regis ARNAUD a su intéresser une cinquantaine de participants venus découvrir ces nouvelles technologies. 

La Randonnée au sommet du Garlaban

La Promenade sur le Mont Faron

Passation des pouvoirs aux “Sports d'hiver”

Ce samedi 22 février, Alain CHEMIN, après huit années de bons et loyaux services à la tête de l'atelier “Sports d'hiver”, a passé la main à Denis RICHARD lors d'une sympathique réunion ensolleillée sur la terrasse de l'école de Naron. Le nouveau “patron” est d'ores et déjà dans les starting-blocks pour nous concocter une super sortie enneigée pour janvier 2021.

Des mimosas pour la Randonnée

Ce lundi 10 février le randonneurs sont partis se promener sur les sentiers de Bormes les Mimosas.

La fondue savoyarde de la Promenade

Ce dimanche 9 février, l'atelier Promenade a réuni ses troupes dans les locaux de Naron pour déguster une vraie fondue savoyarde . Voir rubrique “Photos”, onglet “Promenade”.

La randonnée et les crêpes de Fabregas

Pour cette sortie du lundi 3 février, Gérard nous avait programmé une balade sympa en bord de mer avec vue plongeante sur les îles et Saint Mandrier. La relative facilité de la randonnée, et la promesse de la dégustation des crêpes sur la plage de Fabregas, ont fait que nous étions un certain nombre (voir photo) au départ de la forêt de Janas. Ce fut une très agréable journée ensoleillée, quoique “mistralée”, passée dans une excellente ambiante de convivialité. Vous pouvez découvrir le reportage photo sur le site, dans la rubrique habituelle.

Repas coquillages du dimanche 2 février

Deuxième édition de la journée coquillages qui a tenu toutes ses promesses. 82 adhérents se sont retrouvés dans les locaux de Naron pour partager huitres, bulôts, moules,crevettes et saumon. Des bugnes préparées la veille par une brigade de charmantes volontaires ont servi de dessert à cet excellent repas. Merci Jeannine d'avoir pensé et mis en place cette manifestation.

Théatre Jules Verne : Proposition de la municipalité pour nos adhérents

Veuillez prendre connaissance du courrier ci-contre (cliquez sur le document), qui nous a été envoyé par l'adjointe aux Associations, Marlene NADJARIAN. Il concerne tous les spectacles proposés par le théatre Jules VERNE lors de cette nouvelle saison. Vous pouvez consulter le programme sur le site de la ville de Bandol : bandol.fr/quotidien-theatre-jules-verne. Si vous êtes désireux de participer à un de ces évènements, vous pouvez contacter Martine CARBONNEL : mart.pc@hotmail.fr en donnant vos noms et prénoms et l'atelier auquel vous participez au sein de l'association; elle vous guidera afin de pouvoir récupérer vos cartes d'adhérents à BLC.